Travaux dans le cimetière communal

L’Architecte des Bâtiments de France (A.B.F.), dans le but de préserver l’aspect paysager et patrimonial des cimetières situés dans le périmètre protégé de monuments historiques, précise dans un courrier du 07 novembre 2014, que les monuments funéraires doivent être réalisés avec un matériau minéral. Les ouvrages de type verrière et les monuments en plastique ou en acier laqué ne sont pas autorisés. Il est notamment indiqué que :

  • dans les cimetières anciens comprenant une majorité de monuments en calcaire, les nouveaux monuments funéraires doivent être en calcaire également et les concessions anciennes doivent être préservées.
  • dans les extensions des cimetières, les monuments funéraires pourront être en calcaire ou en granit de ton gris moyen, poli, adouci ou flammé. La hauteur doit être limitée à un seul niveau.

Nous vous rappelons ainsi que toute intervention (construction nouvelle, restauration, démolition, aménagement,…) dans le cimetière de Claix -situé dans le périmètre protégé de l’église classée monument historique- doit faire l’objet d’une déclaration en Mairie, et sera soumise à l’avis du Service Territorial de l’Architecture et du Patrimoine de la Charente (S.T.A.P.).

Vous trouverez ci-dessous le courrier de l’A.B.F. ainsi que le formulaire de demande à remplir pour et avant toute intervention dans le cimetière et à déposer à la Mairie qui se chargera de la transmettre au S.T.A.P. de la Charente pour avis :